Agrandir l'image

Zoom sur

Trois sujets agricoles dans l'actualité du PNR du Gâtinais français

Poule Gâtinaise, Loi d'orientation agricole, Programme Leader : le Parc se mobilise actuellement sur trois sujets agricoles en particulier, en parallèle de l’écriture de la future Charte, qui l'occupe déjà en grande partie.

Publié le

 

 

Le Parc naturel régional du Gâtinais français se mobilise actuellement sur trois sujets agricoles en particulier.

Relance de la Poule de race Gâtinaise :

Le Parc œuvre depuis maintenant 2003 pour la sauvegarde de cette race ancienne, qui a bien failli disparaître, et qui perdure aujourd’hui grâce à un programme de conservation mené en partenariat avec un centre de sélection agricole par le Parc, grâce à un soutien financier européen et régional.

Le Parc recherche actuellement des financements pour faire perdurer cette action pour les années à venir et poursuivre la réintroduction de ce poulet de chair d’exception dans le Gâtinais, car son succès est croissant auprès des restaurateurs !

 " class="gallery__item js-fancybox-check-cookies" data-fancybox="gallery-id-669ae8f44ac4b" data-caption="" > <picture class="gallery__image-wrap"> <source media="(max-width: 767px)" srcset="https://img.youtube.com/vi/uW38RSOutHY/sddefault.jpg"> </picture> &t=7s" rel="noopener noreferrer" target="_blank">  " class="gallery__item js-fancybox-check-cookies" data-fancybox="gallery-id-669ae8f44ac4b" data-caption="" > <picture class="gallery__image-wrap"> <source media="(max-width: 767px)" srcset="https://img.youtube.com/vi/uW38RSOutHY/sddefault.jpg"> </picture> &t=7s

Concertation sur l’élaboration d’une nouvelle loi d’orientation agricole (LOA) :

Le Parc a été invité pour participer à une concertation régionale autour de l’élaboration de la nouvelle loi d’orientation agricole, qui vise à faire face aux difficultés liées au renouvellement des actifs, à l’évolution de la demande alimentaire et au changement climatique.

Pour cela, trois groupes de travail ont été formés à l’échelle nationale mais aussi à l’échelle de chaque région afin de travailler sur trois sujets en particulier :

  • L’orientation et la formation ;
  • L’installation et la transmission ;
  • L’adaptation et la transition face au changement climatique.

Les participants ont été déterminés sur la base de la composition de la Commission Régionale de l’Economie Agricole et du Monde Rural (COREAMER), et les citoyens seront également mobilisés au cours d’une concertation qui se déroulera en parallèle.

Ainsi le Parc naturel régional du Gâtinais français a participé à une première série de réunions au début du mois de mars et sera de nouveau représenté aux prochains travaux au cours desquels, après avoir sollicité les partenaires et exploitants de son territoire, il défendra quelques une des propositions qu'il souhaiterait soutenir :

  • Mieux rémunérer les services écosystémiques rendus par les exploitations agricoles (stockage carbone, préservation de la ressource en eau et du sol, de la biodiversité, amélioration de la santé humaine,…) ;
  • Aider les consommateurs à accéder à une alimentation saine, locale et respectueuse de l’environnement afin de renforcer les marchés ;
  • Développer, structurer et sécuriser les marchés pour des filières résilientes sur les plans économique et environnemental face aux bouleversements climatiques et sociétaux actuels (soutien des collectivités pour la mise en œuvre de la loi Egalim, normage des prix du marché,…) ;
  • Renforcer l’autonomie des exploitations vis-à-vis de leurs consommation en eau et en énergie ;
  • Préserver le foncier agricole en atteignant la Zéro Artificialisation Nette (ZAN) ;
  • Favoriser l’installation agricole plutôt que l’agrandissement des exploitations, notamment par la mise en place d’incitations fiscales et financières (régulation des aides surfaciques, incitations fiscales pour la transmission à un candidat à l’installation,…) ;
  • Renforcer les structures d’accompagnement, notamment financièrement (conseil technique, points d’accueil installation, transmission,…) -Développer le parrainage et les espaces-test d’activité ;
  • Mieux valoriser les métiers agricoles, aider au développement d’emplois plus attractifs (communication, sensibilisation, contrats aidés,…) pour développer les parcours d’installation mais aussi les carrières salariées.

Pour aller plus loin, toutes les informations sont ici : https://driaaf.ile-de-france.agriculture.gouv.fr/concertation-pacte-et-loi-d-orientation-et-d-avenir-agricoles-a3236.html

Et ici : https://idf.chambre-agriculture.fr/la-chambre/concertation-pacte-et-loi-dorientation-et-davenir-agricoles/

Programme LEADER : où en est-on ?

Le Parc naturel régional du Gâtinais français a fortement sollicité ses partenaires tout au long de l’année dernière, lors de l’élaboration de sa candidature pour pouvoir animer pour la troisième fois le programme de financement européen en faveur du développement rural LEADER pour la période 2023-2027.

Sa stratégie de développement rural, intitulée « Ici s’inventent de nouveaux modes de vivre, de produire et de consommer » s’articule autour de 4 fiches action :

  • Structurer des filières agricoles locales et durables
  • Gérer durablement la forêt et structurer des filières sylvicoles locales
  • Promouvoir une démarche d’aménagement durable et maîtriser la consommation des ressources et de l’énergie
  • Faire vivre le territoire et son identité – Améliorer le cadre de vie et créer du lien entre les habitants

Veuillez télécharger le dossier de candidature du Gâtinais français via ce lien : https://cloud.parc-gatinais-francais.fr:4443/index.php/s/eh4R8Q6VJw7x64z

Le dossier a été déposé au mois d’octobre, et cinq candidats sur les sept seront retenus par la Région Ile-de-France pour animer un programme Leader.

Au mois d’avril, les résultats devraient se profiler, pour un démarrage de la nouvelle programmation d’ici cet automne.

En attendant, le Parc a été labellisé « Territoire agri-urbain » au travers d’un dispositif régional, ce qui lui a permis de renforcer l’équipe animatrice, et prépare pour 2024 un plan d’actions agricoles et alimentaires.