Agrandir l'image

Assainissement / Eau potable

Les tarifs de l’eau et de l’assainissement évoluent

Les effets du changement climatique sur le cycle de l’eau, avec des sécheresses à répétition, imposent une gestion sobre et efficace de cette ressource vitale, pour en préserver la quantité comme la qualité.

Publié le

La Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine, qui gère l’assainissement des eaux usées et l’approvisionnement en eau potable, renforce son action et engage d’importants investissements, de 120 millions d’euros d’ici 2027.

Pour l’eau potable, il s’agit de rénover les réseaux, qui perdent 20% d’eau en moyenne, de réhabiliter et construire des réservoirs (Saint-Fargeau-Ponthierry, La Rochette, Montaigu à Melun) et de sécuriser l’approvisionnement de Saint-Fargeau-Ponthierry.

Pour améliorer la qualité de l’eau rejetée dans l’environnement, il est prévu d’étendre les capacités des trois grandes stations d’épuration de Saint-Fargeau-Ponthierry, Dammarie-les-Lys et Boissettes.

Pour financer ces grands travaux, les tarifs de l’eau et de l’assainissement évoluent dans 20 communes à partir du 1er juillet 2023, car les budgets annexes de l’eau et de l’assainissement doivent être à l’équilibre. L’impact sera donc différent selon les communes car elles ont géré l’eau potable jusqu’en 2019, avec des politiques tarifaires différentes.

La convergence vers un unique prix intercommunal pour un service égal se fera progressivement.

En 2023, le prix de l’eau (potable et assainissement) évoluera de – 0,7 % à 3,8% selon les communes. Soit une augmentation de 17€ en moyenne (avec un maximum de 23 €), pour une facture type de 120 m3 / an. Il sera répercuté sur la facture de rappel à la fin de l’année.

Eau potable 

Chiffres-clés

18points de prélèvement

2usines de traitement

18réservoirs

610 kmde réseaux

14 millions de m3d'eau traitée chaque année

Assainissement

Chiffres-clés

8stations d'épuration

55déversoirs d'orage

614 kmde réseaux

13,3 millions de m3d'eaux usées et pluviales traitées