Billetterie en ligne
Imprimer Partager
Vous êtes ici
Accueil /// La saison culturelle
retour

/// Théâtre

Un monde fou

Mis en scène et interprété par Eric Metayer

Découvrez Éric Métayer dans une pièce à 32 personnages !

  • Présentation

    Sam, acteur au chômage, arrondit ses fins de mois comme standardiste aux réservations d’un grand restaurant. Éric Métayer joue Sam et… tous ses interlocuteurs au téléphone, ainsi que tout le personnel du lieu, qui intervient par interphone.
    Cette trentaine de personnages nous montre un raccourci du monde saisissant. Sam s’approprie leurs voix, leurs corps… Restant poli face aux caprices des VIP qui usent sa patience, il prend le temps de répondre gentiment aux correspondants qui le méritent. Du haut de sa cuisine high-tech, le chef le harcèle, le manager le snobe, le cuistot oublie de lui garder son repas, on lui demande d’exécuter les tâches les plus ingrates…
    Mais des signes d’un avenir meilleur lui redonnent espoir, et son père l’attend pour Noël.
    Éric Métayer nous enchante une fois de plus avec cette galerie de portraits étourdissante où derrière la performance transparaît une émouvante humanité...

    Molière 2008 du spectacle seul en scène.

    Vidéo

    Lu dans la presse

    Télérama
    Seul en scène, il va incarner, entre fureur et déférence, ironie et mélancolie, trente-deux personnages au téléphone ou à l’interphone (...) Et permet au comédien virtuose de passer en quelques secondes du burlesque à la tragédie. En artiste caméléon, seul face à une méchante table de bois censée figurer son standard, Éric Métayer est d’une admirable légèreté. Jamais il ne s’appesantit sur un caractère(…) Et la rapidité de sa touche, de sa stylisation évoque davantage notre monde fou et indifférent que bien des réalismes dramatiques.

    Le Figaro
    (…)L’acteur est seul en scène. Le coup de génie, c’est qu’il joue les 32 personnages, c’est-à-dire les 32 correspondants du standardiste, et qu’il les joue non pas successivement mais simultanément, par la voix et le geste, dans un enchevêtrement, un chassé-croisé qui le force à un permanent dédoublement, une vertigineuse division de lui-même à un rythme ahurissant. (…) On admire l’instinct, l’invention et le travail.

  • Mentions légales

    Auteur : BECKY MODE
    Mise en scène : ERIC METAYER
    Avec : ERIC METAYER
    Direction artistique : ANDREA BESCOND
    Lumière : Jean-Yves DESAINT-FUSCIEN
    Son : Vincent LUSTAUD
    Production : ARNAUD BERTRAND