Billetterie en ligne
Pixabay
Imprimer Partager
Vous êtes ici
Accueil /// Actualités
retour

/// Zoom sur

Inclassable tango !

Publié le 27 Octobre 2019

Né en Argentine dans la seconde moitié du XIXe siècle, le tango est un genre musical issu d’influences diverses. Si des artistes emblématiques l’ont popularisé à travers le monde, il connaît encore aujourd’hui de nouvelles adaptations. A découvrir le 30 novembre à Melun avec " Tango y Canciones ".

  • Zoom sur

    Les origines du Tango

    Enraciné dans les replis de la musique latino-américaine, le tango est un mélange détonant qui trouve toute sa singularité dans les rythmes africains et les influences européennes. C’est à l’aube des années 1850 qu’il émerge, dans les quartiers populaires de Buenos Aires, là où se croisent, pêle-mêle, anciens paysans, descendants d’esclaves et travailleurs immigrés espagnols ou italiens, venus tenter leur chance outre-Atlantique. La musique est d’abord exécutée par des amateurs, qui improvisent autour du violon, de la flûte et de la guitare. Puis progressivement le piano remplace la guitare, tandis que la flûte est évincée au profit du bandonéon, un instrument à vent originaire d’Allemagne, qui deviendra l’âme du tango. Le rythme se fait alors plus lent et les sonorités sont empreintes de nostalgie.

    Du tango instrumental au tango chanté

    Mais c’est avec l’artiste Carlos Gardel que ce genre musical acquiert ses lettres de noblesse. Jusqu’alors instrumental, il devient chanté (tango-canción) et gagne en dramaturgie. En 1917, avec son titre Mi noche triste, évocation envoûtante des amours malheureuses, le chanteur fait sensation et ouvre la voie à un nouveau genre.

    Désormais, le tango sera le lieu d’expression privilégié - et exacerbé - des sentiments les plus intimes. Surnommé "Le Magicien", Gardel enregistrera plus de 700 chansons et fera connaître le tango au-delà de l’Amérique. Sa disparition dans un accident d’avion en juin 1935, alors qu’il était au sommet de sa gloire, contribuera à faire de lui une légende. Depuis 2003, ses disques originaux sont inscrits au registre " Mémoire du monde " de l’Unesco.

    Version jazz ou électro

    Tombé en désuétude dans les années 1950 avec l’apparition du rock’n’roll, Astor Piazzolla remet le tango au goût du jour dans la deuxième moitié du XXe siècle. Ce compositeur et bandonéoniste argentin bouscule les codes du genre en insufflant une touche jazz, héritée de son enfance new-yorkaise. Mais il se heurtera durant toute sa carrière aux tenants de la tradition qui ne cesseront de le pourfendre.  

    Dans les années 2000, le groupe franco-argentin Gotan Project bouscule à son tour les codes, en proposant un tango version électro. Leur premier album, La Revancha del Tango, sorti en octobre 2001, s’est vendu à près d’un million d’exemplaires dans le monde.

    Le 30 novembre à Melun, la violoniste Doris Orsan et le guitariste Johannes Tonio Kreusch enchanteront les amoureux du tango avec leur récital Tango y Canciones.

    Par Natacha Czerwinski (TOUTécrit)