Billetterie en ligne
© Olivier Allard
Imprimer Partager
Vous êtes ici
Accueil /// La saison culturelle
retour

/// Théâtre

À mes amours

Adèle Zouane / Collectif Bajour / CPPC

En piochant ici ou là des bribes de souvenirs - les siens, mais pas que -, Adèle Zouane vous raconte l’amour. Celui, candide, des cours de récré, celui, éperdu et parfois inquiet, des années collège, ou encore celui, tout aussi passionné, du jeune adulte...

  • Présentation

    Seule sur scène, Adèle Zouane se livre sans compter ! Pétillante et espiègle, cette jeune actrice talentueuse, également auteur de ce spectacle original, met à l’honneur l’amour. Entre premiers émois et premières fois, petits mots doux et inévitables déconvenues, grandes joies et immenses chagrins, stratagèmes
    complexes et autres plans sur la comète...
    Cette pièce sans fioritures et pleine d’humour s’inscrit comme une évidence pour cette amoureuse née que l’on voit grandir au fil de sa rétrospective sentimentale. Et si l’on touche ici à l’intime, cette épopée au pays de l’amour semble faire écho au vécu de chacun. Alors forcément, vous vous y reconnaîtrez...
    Cette pièce s’inscrit dans la thématique Une saison de femmes.

    Une saison de femmes

    À l’occasion de cette nouvelle saison, les programmateurs ont souhaité affirmer leur collaboration en développant une thématique commune. Leurs sensibilités se sont retrouvées pour donner à voir et à entendre plusieurs parcours de femmes. Différentes époques, différentes histoires bouleversantes dans lesquelles chacun peut se reconnaître.

  • Complément d’infos

    Texte et interprète : Adèle Zouane
    Mise en scène : Adrien Letartre

  • Vidéo
  • Dans la presse

    En équilibriste sensible, l’actrice évite ici le trou béant du mélo sucré et s’offre avec légèreté et espièglerie. (…)
    Ce n’est donc pas une énième fable sur les déboires sentimentaux d’une trentenaire en quête de l’homme idéal dans un monde de merde mais un condensé de vie d’une jeune fille normale, sans histoire tragique ou extraordinaire mais avec une sincérité qui déclenche souvent le rire. Un rire franc dénué de cynisme qui panse les plaies sentimentales de l’enfance en les transformant en patrimoine commun. – I/O Gazette

    (…) Sa formulation du sentiment amoureux et du désir, leurs manifestations physiques, fleurissent en une merveille de variations. L’amoureuse grandit dans ses mots, dans ses gestes, jusque dans son visage. Cette fresque et ses riantes frasques sont aussi un manifeste, celui d’une condition féminine libérée des carcans familiaux, sociétaux et religieux. Son nom est à retenir : Adèle Zouane, une révélation de ce Festival. – Plus de Off
    « Excellente, fraiche, énergique et brillante pour une mise à nue du passage de l’enfant à l’adulte. » - Le bruit du Off