Billetterie en ligne
culturetvous.fr : concerts, spectacles, événements...
Imprimer Partager
Vous êtes ici
Accueil /// Actualités
retour

/// Zoom sur

Un autre regard sur le handicap

Publié le 12 Avril 2017

Peur, compassion, empathie, admiration… Le handicap suscite toutes sortes de réactions. Des émotions dont romanciers et cinéastes s’inspirent pour créer des personnages singuliers et changer notre perception.

  • Du personnage grotesque…

    Les œuvres de fictions traduisent souvent les phénomènes de société. La représentation sociale du handicap a ainsi beaucoup évolué. Dans la littérature classique les personnages porteurs d’un handicap sont souvent dépeints comme monstrueux ou grotesques. On pense bien sûr à Quasimodo, le bossu de Notre dame de Paris, borgne et boiteux, mais également à L’aveugle de Maupassant. Dans cette nouvelle, un fils de paysan atteint de cécité devient le souffre douleur de la famille. Le handicap est ainsi associé à une difformité, mais aussi à une incapacité à maîtriser son destin. A sa sortie en salle, The Elephant Man défraie la chronique. Le film relate la vie réelle de John Merrick au XIXe siècle, un homme devenu un phénomène de foire en raison de ses anomalies physiques. Fort heureusement, le regard de la société a changé et les représentations actuelles du handicap tordent le cou aux préjugés.

     

    …au héros moderne

    Grâce à de nombreux auteurs, le handicap n’est plus uniquement perçu comme une entrave ou une infirmité. On pense à François Dolsky qui raconte son histoire dans Comme un pingouin sur la banquise. Celle d’un homme mutilé qui lutte pour sa dignité. Autre figure emblématique : Jean-Dominique Bauby. L’auteur, atteint d’une maladie bloquant toutes ses capacités de mouvement, va réaliser un véritable exploit en dictant - grâce au clignement de son œil gauche - l’intégralité du livre Le scaphandre et le papillon. Le cinéma s’est d’ailleurs inspiré de cette incroyable histoire pour en faire un film. A l’écran, les personnages qui transcendent leur handicap ne manquent pas. Rain man fut l’un des premiers films à aborder le thème de l’autisme. Une vision controversée du syndrome d’Asperger, mais qui a fait date. Depuis, les personnages handicapés ne sont plus relégués au second plan. Parmi les premiers rôles : Tom Hanks dans Forrest Gump, François Cluzet dans Intouchables ou Marion Cotillard dans De rouille et d’os. Dans une société qui fait la part belle à l’apparence et rejette la différence, ceux qui dépassent leur handicap font alors figure de héros moderne. Parmi ces personnages, il y a aussi le jeune garçon autiste, magistralement interprété par Cédric Chapuis, dans son spectacle Une vie sur mesure.