Billetterie en ligne
culturetvous.fr : concerts, spectacles, événements...
Imprimer Partager
Vous êtes ici
Accueil /// Actualités
retour

/// Zoom sur

Piaf : une vie sans complaisance

Publié le 17 Février 2017

Édith Piaf n’était pas seulement la Môme, petit brin de femme d’1,47 mètre, devenue star à la renommée internationale. C’était aussi une femme qui croquait la vie à pleines dents, malgré un destin parfois cruel, entre grands bonheurs et immenses malheurs.

  • Fille d’artistes sans le sou, la petite Édith Giovanna Gassion naît en décembre 1915 à Paris. Abandonnée très tôt par sa mère, elle est élevée tour à tour par ses deux grands-mères et réchappe miraculeusement d’une kératite. À 12 ans, elle suit son père sur les routes au gré d’une existence misérable. Âgée de 15 ans, elle tente de gagner sa croûte en chantant dans les rues. Puis à 18 ans, la voilà maman d’une petite Marcelle. Mais l’enfant meurt avant ses 3 ans. Le mauvais sort semble déjà s’acharner.

     

    Une volonté sans faille...

    Elle a à peine 20 ans quand elle rencontre Louis Leplée. Séduit par sa voix et sa volonté sans faille, ce dernier la propulse sur scène et lui permet d’enregistrer son premier disque. Mais bientôt, Leplée est assassiné. Nouveau coup dur pour la Môme, qui s’accroche à cette vie qui la malmène. Elle croise alors le chemin de Raymond Asso. Son nouveau mentor et amant lui offre Mon légionnaire et lui ouvre les portes de l’ABC, prestigieuse salle de spectacle parisienne où elle triomphe. À 30 ans et des poussières, elle part outre-Atlantique. Les Américains succombent. Le début du bonheur ?

     

    ...Et un fol appétit de vivre...

    Insatiable et avide de nouveaux horizons, l’interprète s’essaye au cinéma, ainsi qu’au théâtre et à l’écriture. Enjouée et généreuse, Édith est aussi une femme aimante et séductrice. Bon nombre de messieurs s’y sont laissé prendre. Les uns l’ont portée vers le succès, à l’instar de Raymond Asso, les autres, comme Yves Montand, ont bénéficié de son aura pour accéder à leur tour à la célébrité. Certains ont simplement partagé sa vie. D’autres encore ont travaillé avec elle. C’est le cas de Georges Moustaki, auteur de Milord ou encore de Théo Sarapo avec qui elle se produisit en duo.

     

    ...Jusqu’au coup de grâce

    Elle vivra toutefois sa plus belle idylle avec le boxeur Marcel Cerdan. Malheureusement, le sort une fois de plus s’acharne et son grand amour périt dans un accident d’avion. Le chagrin de Piaf est si grand qu’elle ne s’en remettra jamais vraiment. Atteinte de polyarthrite aiguë et victime de plusieurs accidents de voiture, elle soulage ses maux de l’âme et du corps à fortes doses de morphine, d’alcool et de cortisone. Épuisée, elle finit par s’éteindre à 47 ans. Une fin prématurée pour cette artiste à découvrir dans toute sa sensibilité dans la pièce « Piaf, l’être intime » présentée à Saint-Fargeau Ponthierry.