Billetterie en ligne
culturetvous.fr : concerts, spectacles, événements...
Imprimer Partager
Vous êtes ici
Accueil /// Actualités
retour

/// Zoom sur

Les États-Unis, creuset de la grande littérature

Publié le 19 Janvier 2018

Steinbeck, Hemingway, Faulkner… L’Amérique a produit nombre d’auteurs de génie, capables de raconter leur pays tout en proposant une réflexion sur la condition humaine. 

  • Du polar à l’épopée familiale, du thriller politique à la saga historique, la production littéraire américaine est aussi riche que le pays est vaste. Parmi les grands auteurs qui ont marqué l’histoire littéraire outre-Atlantique, il y a bien sûr William Faulkner (1897-1962), prix Nobel de littérature en 1949. Ce natif du Mississippi s’engage dans l’aviation canadienne durant la Première guerre mondiale, mais l’armistice de 1918 est signé avant qu’il n’ait pu faire son vol inaugural. Après Monnaie de singe (1925), il rédige Étendards dans la poussière. Dans ce roman, ses personnages évoluent pour la première fois dans le comté de Yoknapatawpha, qui sera le cadre de la plupart de ses productions futures. En seulement quatre ans (1929-1932), il publiera quatre de ses œuvres majeures (Le Bruit et la Fureur, Tandis que j’agonise, Sanctuaire, Lumière d’août). De roman en roman, cet écrivain atypique a construit une immense chronique des comportements humains dans laquelle se mêlent réalisme et imaginaire. Génie épique, ce travailleur acharné, angoissé, excessif et alcoolique se distingue par son style intense et complexe, en manipulant la chronologie, commençant ses récits par la fin et embrouillant les intrigues.

     

    Hemingway, représentant de la “Génération perdue“

     Ernest Hemingway (1898-1961) se l’était juré : être toujours là où l’Histoire s’écrit… Il est vrai que la vie de cet écrivain, journaliste et aventurier, est elle-même un roman. Né à Oak Park, dans l’Illinois, “Hem“ publie sa première nouvelle dès 1916. Pendant la Première guerre mondiale, il est bénévole pour la Croix-Rouge et officie comme ambulancier sur le front italien. Il y est grièvement blessé – une expérience dont il fera le point de départ de son roman L’Adieu aux armes. En 1922, il s’installe à Paris et devient correspondant étranger. Il y côtoie les écrivains et artistes de la communauté expatriée, comme Gertrude Stein, Ezra Pound ou Francis Scott Fitzgerald. Avec le best-seller Le soleil se lève aussi, publié en 1926, il s’impose sur la scène littéraire. Homme de passions – il a été marié à quatre reprises – Hemingway a vécu à Cuba, couvert la guerre civile espagnole, participé au Débarquement en Normandie et même “libéré“ le bar du Ritz, pour fêter, au champagne, la victoire contre le nazisme. Couronné du prix Nobel de littérature en 1954, l’homme a laissé six romans (parmi lesquels Le Vieil homme et la mer), trois récits et une centaine de nouvelles. Représentant le plus caractéristique de ce qu’on a appelé la “Génération perdue”, il se suicidera d’une balle dans la tête.

     Steinbeck, prix Pulitzer pour "Les Raisins de la colère"

     John Steinbeck (1902-1968), lui, avait un sujet de prédilection : la Californie et en particulier la région (encore) rurale de Salinas. Originaire d’une famille très modeste d’origine irlandaise, ce fils d’un fonctionnaire et d’une institutrice fait de brèves études à l’université de Stanford avant de partir pour New-York en 1925. Il y occupe divers emplois (journaliste, apprenti peintre, maçon, ouvrier et chimiste) puis rentre à Salinas dès 1926. Après un premier roman qui ne rencontre guère de succès, l’œuvre Tortilla Flat, écrite en 1935, lui permet de décrocher son premier prix littéraire. Mais c’est les Raisins de la colère, roman socialayant pour toile de fond la crise de 1929, qu’il considèrera comme sa meilleure production. Cet immense ouvrage lui vaudra d’ailleurs le prix Pulitzer en 1940 et une adaptation au cinéma. Réalisé par John Ford, le film remportera deux Oscars. 

    Pour mieux connaître l’univers de Steinbeck, venez découvrir un autre de ses chefs-d’œuvre adaptés sur scène : Des souris et des hommes sera joué les 24 et 25 janvier à Vaux-le-Pénil.